17 Réflexions

Mon pays est en guerre

Je ne sais pas par où commencer. Tellement de choses se bousculent dans ma tête depuis maintenant près de 24heures et pourtant, je n’ai pas les mots. Je ne sais même pas si il existe un mot qui puisse définir ce que je ressens à l’intérieur de moi.  Depuis hier soir je vois ces images, j’entends ces témoignages qui me transpercent un peu plus chacun, mais j’ai ce besoin de voir les informations pour m’assurer qu’il ne va pas y avoir un nouveau massacre.

Mon pays, la France, est en guerre. Voilà une phrase que je n’aurais jamais pensé entendre un jour. J’étudie depuis que j’ai 10 ans les drames et les conséquences des deux premières guerres mondiales en pensant que tout cela était du passé. Mais j’ai bien peur que non. Il me reste 80ans à vivre et je me demande comment sera le monde dans 80 ans et même dans une seule année. On doit se battre chacun pour que notre pays reste debout. Je veux me battre pour le monde dans lequel mes parents vont vieillir. Je veux me battre pour le monde dans lequel je veux grandir. Notre monde est plein de richesse et nous nous devons de les conserver.

praying for paris

Alors j’ai voulu lancer un message à travers l’écran de mon ordinateur. Je ne sais pas vraiment où ces mots vont me mener. Je pense à toutes les personnes qui ont perdu un proche et à ceux qui sont dans l’attente de nouvelles. Je pense très fort à ceux que je connais et qui ont reçu de terribles nouvelles en ce samedi 14 Novembre. Soyez fort. Notre pays se battra pour ceux qu’il a perdu. Je le pense au plus profond de moi-même : c’est même une certitude. Je pense aux parents qui ont perdu un enfant, à ceux qui ont perdu un ami et je peux comprendre la douleur qu’ils ressentent : rien de pire que de perdre un proche en seulement quelques instants.

J’étais dans la voiture, je rentrais du restaurant quand j’ai reçu ce message « y a des attentats à Paris ! ». Mon premier réflexe a été d’aller sur internet pour voir ce qui se passait et j’ai lu à voix haute dans la voiture les lignes qui défilaient sous mes yeux. « Une dizaine de morts », « plusieurs fusillades » : dans ma tête j’ai tout de suite pensée « Non, pitié, pas encore ». Je suis arrivée à la maison et avec mes parents et ma sœur on a allumé les informations et là, le drame. « Une prise d’otage au Bataclan », « Une vingtaine de morts » voilà ce que l’on entendait. J’étais assise sur le fauteuil et je ne réalisais pas que mon pays venait d’entrer en guerre. Je suis restée près de 4 heures devant les informations avec mon père, j’avais besoin qu’il soit là, à côté de moi, pour être rassurée. Le nombre de morts n’a fait qu’augmenter d’heures en heures avec des images plus terrifiantes les unes que les autres.

praying for paris

J’ai entendu de nombreux témoignages aujourd’hui, une mère qui disait « Je voulais faire plaisir à mon fils en lui achetant un ticket de concert, je lui ai offert la mort » et malheureusement, c’est loin d’être le seul témoignage de ce type que j’entends. Je ne cesse de voir le nombre de morts s’allourdir encore et encore. Ce qui me redonne le courage c’est de voir tous les français unis avec le #portesouvertes. On aura beau dire,  « le parisien il est chiant, il tire tout le temps la gueule et il râle dans le métro ». Mais en attendant le parisien, il ouvre sa porte et donne son sang quand il faut.

Cela m’a fait chaud au cœur de voir tout le soutient qui s’est établi à travers le monde entier. Mais n’oublions pas tous les syriens qui vivent ce cauchemar depuis plusieurs années. N’oublions pas non plus toutes les victimes de ces individus sans coeur. N’oublions pas ceux qui sont morts vendredi dans ce terrible séisme au Japon.

CTwvCV3WsAAY_r9

Ce soir ça me fait bizarre de me dire que je vis l’histoire que mes enfants apprendront à l’école. Ca me terrifie même. J’ai peur qu’au final ça ne cesse jamais même si j’espère de tout mon cœur que ces drames vont s’arrêter. J’ai peur du monde dans lequel  je grandi, j’ai peur du monde de demain. Mon pays est en guerre. Cette phrase, je ne l’ai pas prononcée à voix haute mais rien que de l’écrire cela m’effraie. On a beau dire qu’il ne faut pas avoir peur, chaque être humain a quelque part à l’intérieur de soi cette question « Et après, comment sera le monde ? ». Alors oui, nous devons continuer de sortir, nous devons aller au restaurant, nous devons nous promener, nous devons continuer de vivre car nous sommes des humains et nous sommes prêts à nous battre contre ces terroristes. Leurs menaces, ils peuvent les continuer, nous resterons unis, nous, citoyens du monde contre ces individus vidés de toute humanité.

Chacun a sa manière de voir les choses et chacun a sa manière de réagir. J’ai voulu écrire car je souhaitai montrer que j’ai beau n’avoir « que » 16 ans je me battrai pour mon pays, je me battrai pour mes valeurs, je me battrai contre l’état islamique en continuant à vivre normalement. Je me battrai pour que chaque vie qui a été prise par ces terroristes, n’ait pas été prise pour rien. Je me battrai comme je le peux pour que le combat de Charb et de ses amis persiste. Je me battrai pour le monde dans lequel je vais grandir. Je me battrai pour la liberté.

Praying for paris je suis charlie

WE ARE NOT AFRAID. Encore une pensée à tout ceux qui ont perdu un proche. Une pensée aux miens, à ma famille, à mes amis. Soyez fort.

Courage

À découvrir également

17 Commentaires

  • Reply
    Angèle
    15 novembre 2015 à 10 h 32 min

    Je comprends ta peur, je ressens exactement la même pour mes enfants, mais comme tu le dis, tu es jeune, et il y a quelques points qu’il faut remettre dans l’ordre. Notre pays est en guerre, mais pas depuis vendredi soir. Depuis des années, sauf que ça ne se passe pas sur notre territoire, et cela nous « touche » moins… Nos militaires bombardent d’autres pays depuis des années. L’état du monde n’a pas changé depuis vendredi soir. Il est le même depuis des lustres.

    • Reply
      Aurore
      15 novembre 2015 à 10 h 43 min

      Je suis totalement d’accord sauf que c’est maintenant que l’on s’en rend réellement compte… malheureusement

      • Reply
        Angèle
        15 novembre 2015 à 10 h 54 min

        Oui mais je trouve ça dommage et « facile » de ne s’en rendre compte que maintenant… Si on agissait avant que les horreurs nous touchent au lieu de se laisser doucement vivre parce que ça n’arrive qu’aux autres, le monde serait bien meilleur à mon avis…

        • Reply
          Aurore
          15 novembre 2015 à 11 h 12 min

          Je suis bien d’accord. C’est dommage qu’il ait fallu autant de morts et de blessés pour s’en rendre compte …

  • Reply
    ValCoupesetDecoupes
    16 novembre 2015 à 8 h 38 min

    Fière de toi ma fille …. TRES fière même … JTM

  • Reply
    Mylou
    16 novembre 2015 à 9 h 12 min

    Aurore,
    Merci pour ce témoignage, si bien rédigé. Nous avons tous ces mots dans nos cœurs, il est parfois difficile de les mettre sur papier ou clavier … tu l’a fait avec cœur courage et sincérité… du haut de tes « 16 ans » comme tu les dis… et pour cela Merci!!!
    Maintenant mon cœur de Maman est lourd aussi de penser que nos enfants vont devoir vivre dans ce triste monde. Avec une violence sans réel visage qui frappe au hasard. En tout cas il nous faut rester forts et reconnaissants envers ceux qui se battent et avec nos mots nous en faisons aussi partie. Je t’embrasse fort ma jolie.
    Mylou

    • Reply
      Aurore
      16 novembre 2015 à 18 h 40 min

      Merci beaucoup pour ce message qui me fait très plaisir. Nous nous battrons jusqu’au bout ! J’ai essayé de mettre le plus de mots et de sentiments que je pouvais sur ce que je ressens.
      A très vite
      Aurore

  • Reply
    Les Ateliers de Céline'Scr@p ! !
    16 novembre 2015 à 11 h 19 min

    Bravo jeune fille, c’est de toute beauté.
    Amicalement
    Céline

    • Reply
      Aurore
      16 novembre 2015 à 18 h 41 min

      Merci beaucoup Céline

  • Reply
    N@th
    16 novembre 2015 à 11 h 48 min

    Bravo Aurélie du haut de tes 16 ans tu as déjà la force qu’il va falloir pour affronter ce monde, la guerre est déclarée en effet mais ils ne savent pas qu’ils vont nous rendre plus forts et plus soudés et qu’ils ne triompheront pas.

    • Reply
      Aurore
      16 novembre 2015 à 18 h 42 min

      Oui nous nous battrons jusqu’au bout ! J’ai foi en mon pays ! Merci
      Aurore

  • Reply
    Audrey
    16 novembre 2015 à 13 h 05 min

    Je n’ai pas de mots. Tu as déjà dis beaucoup. je pense à toi.
    Audrey

    • Reply
      Aurore
      16 novembre 2015 à 18 h 42 min

      Les mots sont durs à trouver dans ce genre de situation malheureusement.
      Merci

  • Reply
    Amelie
    17 novembre 2015 à 21 h 03 min

    Salut Aurore, j’ai trouvée ton blog grâce au groupe, très sympa. Il y a juste quelques petites choses que j’ai à dire, mais sinon tu as tout bien résumée!
    Ce n’est pas maintenant que nous entrons en guerre, c’est maintenant que la population SAIT qu’on est en guerre. Tu peux discuter avec n’importe quel prof d’histoire, il te dira que ça fait des années que nous sommes en guerre. Mais ce n’est pas une guerre telle que les deux mondiales, un l’Annalystique comparerait plutôt cette guerre à la guerre de trente ans, très peu connue. C’était une guerre où il y avait des attaques entres différents pays mais jamais en même temps et avec de gros écarts entre chaque. En fait l’Annalistique disait qu’on étais pas en guerre  »mondiale » mais  »mondialisée »,.
    Tu veux un exemple précis que nous sommes en guerre depuis longtemps? Les 10 années de combats au Liban, ou les 10 autres en Afghanistan. Voilà, je voulais juste te dire ça, même si je pense qu’entre temps tu as du l’apprendre au lycée? Parce que moi aussi quand j’ai vue le mot  »guerre » mardi j’étais en incompréhension totale, mais quand on comprend, quand on sait on a plus peur, car le seul brin de frayeur qu’il nous reste est surmonté.
    Gros bisous! A très vite et n’hésites pas à faire un tour sur mon blog (Cliques sur mon nom)! Bisouus!

    • Reply
      Aurore
      17 novembre 2015 à 21 h 36 min

      Bonsoir Amélie,
      Déjà merci d’avoir pris le temps d’écrire ce petit mot, riche en connaissances. Tu m’apprends beaucoup de choses. Et je suis d’accord sur le fait que nous sommes en guerre depuis plusieurs années mais malheureusement on ne s’en rend compte que maintenant et c’est pour ça que l’on a peur. Je vais passer voir ton blog très vite 🙂 Bisouus

  • Reply
    Soso
    18 novembre 2015 à 12 h 21 min

    Bravo Aurore d’avoir si bien écrit, par ces mots, ce que tu éprouves du haut de tes 16 ans…
    Comme toi j’ai été très choquée par la phrase de cette maman qui voulait faire plaisir à son fils et c’est ce qui m’a traversé le cœur (mes deux grands ont 20 et 16 ans alors ça aurait pu être moi…)
    Je me sens privilégiée d’habiter loin de la capitale et des grandes villes et de ne pas vivre cette peur au quotidien. Mais je suis triste que le monde ne puisse pas être en Paix.
    J’espère en un avenir plus serein pour vous nos enfants et nos futurs petits enfants…même si je sais au fond de moi que je manque de réalisme…
    Je ne retiens que les mots ESPOIR, TOLÉRANCE et SOLIDARITÉ pour un avenir meilleur.

    • Reply
      Aurore
      18 novembre 2015 à 15 h 54 min

      Merci beaucoup pour cet adorable commentaire 🙂 Je crois qu’on est tous profondément choqués et que nous avons besoin de temps mais nous allons nous relever et nous battre pour notre super pays 🙂

    Laisser un petit mot