4 Lifestyle

Et si l’on arrêtait de nous coller des étiquettes ?

et si l'on arrêtait de nous coller des étiquettes - Soyons tolérants - coucher de soleil nuages rosés 2 - Au'riginalité blog

Voilà un sujet qui me tracasse depuis pas mal de temps et je ne sais pas vraiment comment l’aborder sur le blog. Plus je grandis, plus j’ai cette impression que chacun a une étiquette, appartient à une case, et ne doit pas en sortir. Et, malheureusement, ce phénomène se trouve partout. Lui, c’est le mec qui a 18 en maths, elle c’est une vegan extrémiste, lui c’est le mec paumé, lui il est catho et lui il est musulman. Elle ? C’est la fille friquée et lui c’est le mec qui était anorexique. On est TOUS catégorisé, plus ou moins automatiquement par les autres, et avouons le : nous le faisons aussi.

et si l'on arrêtait de nous coller des étiquettes - Soyons tolérants - coucher de soleil nuages rosés 2 - Au'riginalité blog
Quand je me suis rendue compte que ces étiquettes étaient autant présentes je me suis sentie bête pour ne pas dire autre chose. C’est un petit peu comme si je limitais une personne à son intelligence dans tel domaine ou à son physique, ou encore sa religion ou je ne sais quoi d’autre. Du coup, je ne cherchais pas forcément à voir plus loin que cette étiquette que j’avais collée sur le front de la personne. Quel gâchis ! Chacun a tellement à apporter que le limiter à une seule et unique chose est vraiment dommage.

Le souci c’est que ces étiquettes, en plus de nous catégoriser nous placent dans un extrême. Reprenez les exemples que j’ai cité au-dessus, et regardez-bien : il n’y a aucun juste milieu. Et je suis persuadée que tout ce cirque participe aux amalgames et au mal-être de chacun.

Prenons l’exemple des personnes qui ont décidé d’adopter un style de vie vegan, aujourd’hui elles vont tout de suite être vues comme des personnes têtues, qui sont totalement perchées, endoctrinées par je ne sais qui, et qui sont totalement extrémistes. Pire encore, osez dire que vous êtes vegan et l’on vous dira « ah, tu manges que des graines ». Si j’ai pris cette idée pour illustrer cet article ce n’est pas pour rien. Beaucoup pensent et critiquent le fait que ce soit un effet de mode. Moi, je pense surtout que c’est un style de vie qui se développe parce que l’on ose enfin en parler un peu.

et si l'on arrêtait de nous coller des étiquettes - Soyons tolérants - coucher de soleil nuages rosés 1 - Au'riginalité blog
Mais, je pourrais tout à fait parler aussi des religions, le grand débat qui anime la France et d’autres pays. Je n’en ai jamais parlé sur le blog, mais je vais vous donner cet exemple qui s’est déroulé sous mes yeux il y a de ça plus d’un an maintenant. Au lendemain des attentats de Novembre 2015, j’ai écrit un article expriment mon ressenti sur les événements qui s’étaient déroulés. Une des images que j’avais utilisée dans cet article était une jeune femme portant le voile et tenant un drapeau français. Pour moi cette photographie était censée délivrer un message de tolérance pour combattre les amalgames, et le racisme. Et bien j’ai bien du recevoir au moins 5 ou 6 commentaires sur les réseaux sociaux me disant « ah mais c’est inadmissible, c’est à cause de gens comme eux que tout ça arrive ». Bon si l’on traduit nous sommes tous d’accord que pour ceux qui avaient écrit ça : femme qui porte le voile = personne de confession musulmane = terroriste en résumé. Vous voyez le gâchis que cette étiquette et même ce préjugé inadmissible a pu déclencher ? Imaginez toutes les personnes, de confessions musulmanes, qui du coup se sont faites rejetées, mal traitées, ou que sais-je à cause de ça.

Et bien évidemment, comme je vous le disais, ces étiquettes se trouvent partout, même dans ce qui nous est de plus intime : notre sexualité. Combien se font juger parce qu’ils sont gays ? Bisexuels ? Trop gros ? Pas assez musclé ? Croyants ? Végétariens ? Bref, moi je vous le dit, ces étiquettes nous pourrissent la vie. Nous sommes là, à passer notre temps à juger les personnes par leur couleur de peau, notre physique, notre religion, notre orientation sexuelle, nos loisirs, alimentation au lieu d’apprendre à les connaitre, et d’enrichir notre culture.
Nous avons juste tendance à oublier, un peu trop facilement, que nous sommes qui nous sommes, des êtres humains, chacun différent parce que sinon, la vie serait bien triste et n’aurait aucun goût. C’est en me rendant compte de tout ça que j’ai pu apprendre quelque chose de très important sur moi : ma qualité première est la tolérance, et j’en suis fière.

Alors, voilà, j’avais juste envie de vous mettre face à ce très gros problème pour que, je l’espère, preniez conscience de celui-ci et essayez, vous aussi, d’y remédier et de délivrer ce message de tolérance.

et si l'on arrêtait de nous coller des étiquettes - Soyons tolérants - coucher de soleil nuages rosés 3.2 - Au'riginalité blog

Newsletter signup

Envie de recevoir des exclusivités en avant première (aucun spam, c'est promis) ? Inscris toi !

Please wait...

Merci pour ta confiance et ton inscription, à très vite dans ta boite mail !

À découvrir également

4 Commentaires

  • Reply
    Ingrid
    23 février 2017 à 21 h 15 min

    Il est très difficile de s’ôter une étiquette, surtout lorsqu’on ne se l’est pas collé nous-même… Il est tellement plus facile de juger sans savoir. Les ragots, les on dits, les raccourcis, etc… Et cette manie de mettre tout le monde dans le même panier. Ce dernier point m’énerve au plus haut point ! Il y a des mentalités pas faciles à changer et j’ai peur que ça ne s’améliore pas…

    • Reply
      Aurore
      10 mars 2017 à 23 h 40 min

      Moi j’espère que cela va s’améliorer à un moment donné ou à un autre.
      En tout cas, je pense que le changement s’opère déjà par notre propre réflexion, s’assurer que nous ne faisons pas ce que nous critiquons est une grande étape en soi.
      Merci pour ton petit mot !

  • Reply
    Val Coupesetdecoupes
    24 février 2017 à 0 h 36 min

    Hey
    Tu sais que je t’adore toi ma fille qui a ton âge allie, maturité, clairvoyance, humanité et qui OSE de plus en plus ?? Merci d’être toi !
    Très très fière ❤

  • Reply
    September Lullaby
    26 février 2017 à 18 h 18 min

    Je crois qu’on colle des étiquettes aux gens car on a peur de ceux qui sont différents. J’imagine que c’est humain et que dans toutes les sociétés, ce genre de réflexe existe. Après, il faut savoir faire la part des choses et aller au delà des premiers jugements que l’on a envers une personne, rester ouvert d’esprit 🙂

  • Laisser un petit mot