0 Développement Personnel

E pour Écoute – Abécédaire de la positivité

Au'riginalité photographie - Soleil seine passerelle simone de beauvoir - Comment être plus positif ? L'abécédaire de la positivité - E pour Écoute - paris pont 13eme arrondissement

L’écoute. Un vaste mot encore une fois sur lequel il y a beaucoup à dire. J’ai décidé d’en parler en abordant trois façons de voir les choses : l’écoute de soi, l’écoute des autres et l’écoute de ce qui nous entoure.

S’écouter les uns les autres. C’est si important d’être à l’écoute des autres. Quand je dis les « autres » je pense bien évidemment aux proches, à ceux qui nous entourent. Mais pas seulement. Il y a tous les autres : chaque être humain formant une partie de notre Terre.

comment être positif image a la une - abécédaire de la positivité - Au'riginalité

E pour Écoute

Récemment, je lisais « the F word » de Lily Pebbles. Elle parle de l’amitié entre les femmes, des différents types d’amitié que l’on peut rencontrer au cours de notre vie et ainsi partage son expérience. Et un des types d’amies que l’on a chacun.ne est celle qui nous écoute au quotidien. Celle à qui nous allons tout raconter de A à Z et qui va nous conseiller, nous poser des questions pour en savoir toujours un peu plus dans le but de nous guider dans la meilleure des voies. Je pense que l’on doit tous être, un peu, cette épaule sur laquelle nos proches peuvent se reposer. Il est important de montrer aux autres que nous sommes là pour eux, qu’ils peuvent nous parler, nous faire confiance, qu’ils n’ont pas à avoir peur du jugement à nos côtés. C’est souvent dans ces moments-là que nous pouvons remarquer les petits signaux de détresse de la part de nos amis. Si l’on fait bien attention, certains ne disent pas tout mais cela se comprend à l’intonation de leur voix, à leur regard ou tout simplement leur attitude. L’écoute est une chose très importante pour nos proches.

Écouter les autres personnes qui forment une partie du globe. J’ai eu l’idée de parler de ça ce matin en étant sur Twitter. On entend souvent les mêmes débats plus ou moins futiles, plus ou moins pertinents que ce soit dans nos médias, sur les réseaux sociaux, à la télévision. Mais il ne faut pas oublier d’aller voir ailleurs ce qu’il se passe, dans d’autres villes, dans d’autres pays ou régions du monde. On peut en apprendre beaucoup en écoutant ce que disent certains aux quatre coins du monde. Il serait dommage de s’intéresser seulement à notre beau pays, le monde est tellement plein de beauté, de richesses, qu’il est nécessaire d’aller voir ailleurs ce qu’il se passe. Cela vous permettra aussi de vous ouvrir sur le monde, d’apprendre des éléments sur les cultures qui composent notre planète et peut être (même sans doute) que vous découvrirez de belles choses, ou d’autres plus sombres qui nécessitent votre aide.

 

Apprenez également à vous écouter vous. Sachez dire non, ou stop quand votre corps ou votre tête en a besoin. C’est quelque chose qui vient petit à petit avec le temps, savoir sentir quand notre corps ne suit plus.

Personnellement, c’est souvent après des longues périodes de travail assidu, de stress, que je sens mon corps me lâcher un peu. Je fais l’erreur à chaque fois de le pousser encore un peu plus, jusqu’à ce que je sois bonne pour deux jours au fond de mon lit à me reposer, dormir, chiller, lire et écouter des podcasts.

Il est dommage d’en arriver là, alors on repère les signaux au fur et à mesure et nous savons plus facilement à quel instant nous arrêter, quand dire non.

Tout dépend du caractère et de la façon de fonctionner de chacun, mais dire non n’est pas quelque chose de grave. Ce qui est bien c’est que j’essaie encore de me persuader moi même que ce que j’écris est vrai. Je le sais au fond de moi mais ce n’est pas pour autant que je l’applique. Et oui, ce blog est aussi pour moi une thérapie, un journal de bord d’une certaine manière.

Bref, ce que je voulais dire en commençant ce paragraphe est que chacun a le droit de dire non. Si vous ne vous en sentez pas capable, si vous n’aurez absolument pas le temps de faire une tâche, à moins de faire une nuit blanche (et que cela vous dérange), dites non. Là, maintenant, vous ne pouvez pas booker cet élément dans votre agenda. Proposez une autre personne, une autre date, ou bien organisez les choses d’une autre manière. Il y a toujours une solution, mais ne dites pas oui pour vous retrouver dans un état de stress à ne pas savoir comment vous allez parvenir à faire tout ce qui se trouve sur votre todo.

 

Pour finir, écoutez aussi votre environnement, ce qui vous entoure. Écoutez le beau, la nature. J’ai remarqué qu’on se fait souvent la remarque « Oh les oiseaux chantent ». On est tout le temps à être au téléphone, à avoir nos écouteurs, et l’on n’écoute pas simplement la beauté de la nature, de ce qui nous entoure. C’est pour ça que de plus en plus, je ne prends pas mon téléphone, le temps d’une balade.

 

Je voulais vous remercier pour vos petits mots que vous me laissez à chaque fin d’article de cet abécédaire. Je vois que vous aussi, cela vous fait réfléchir et rien ne me fait plus plaisir que de partager cela avec vous. Je n’ai pas pu poster autant que je le souhaitais pendant le mois de Mai mais le rythme va venir petit à petit. J’ai encore besoin de trouver un bon équilibre entre les études, le boulot, le blog et en plus un déménagement !

Je vous embrasse fort

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, ou bien à l’épingler sur Pinterest :

E pour Écoute - comment être plus positif au quotidien - abécédaire de la positivité - Au'riginalité Blog
signature blog Au'riginalitéCet article contient un lien affilié

À découvrir également

Aucun commentaire

Laisser un petit mot